Qui dit entreprenariat, dit insctinctivement réseau car il est plus connu que nous sommes plus fort à plusieurs. Nous sommes tous d’accord sur ce point, les questions se posent par contre quant au choix du réseau auquel s’affilier. Ils se multiplient comme des petits pains en Suisse romande, preuve que l’explosion d’entrepreneurs est corrélée au besoin de pouvoir se rencontrer, échanger et/ou faire du business. Petit panorama (non exhaustif) de ce qui existe en Suisse romande.

Les réeseaux locaux et régionaux

Pour ceux qui privilégient la proximité, vous trouverez votre bonheur du côté des associations de promotions locales. Sur la région de la Riviera, nous avons l’association Promove qui joue ce rôle. Ce type d’associations permettra de créer un ancrage local à son entreprise. Ils sont souvent une bonne aide à l’implantation dans une région donnée. Si votre business est fortement lié aux acteurs locaux, il faudra vous renseigner sur l’association présente dans votre région. A une échelle régionale, ces associations seront complétés par des organismes de plus grande envergure tels que le secrétariat à l’économie (qui organise des petits déjeuners gratuits pour les PME), le Centre Patronal, la Jeune Chambre ou la Chambre vaudoise de commerce. Chacun a sa manière, ils proposent à leurs membres des événements dédiés.

Les réseaux professionnels

Autre catégorie qui génère de l’intérêt, ce sont les associations faîtières qui rassemblent des corps de métiers. C’est un bon moyen de se retrouver entre ses pairs et de continuer de se former de manière continue aux nouveautés de son domaine. Dans le domaine du marketing, le Swiss Marketing Vaud ou encore Communication Suisse joue ce rôle. Il existe de la même manière l’association des ergothérapeutes, l’association suisse des cadres ou GastroVaud. D’un autre côté on retrouve un club comme le Business Network International (BNI) qui se base sur la recommandation de ses membres pour chercher à augmenter son chiffre d’affaires. Ce dernier réseau a l’avantage d’être transparent sur les objectifs de ces rencontres. Son efficacité a d’ailleurs régulièrement été prouvée.

Les réseaux spécifiques

Les réseaux féminins sont de plus en plus nombreux en Suisse. Si certains se revendiquent plus féministes que d’autres, tous ont la volonté de favoriser la place de la femme dans l’économie et de générer un environnement d’échanges sain et authentique. On retrouvera ici Genuine Women, réseau de 600 femmes dont le but est de soutenir la femme dans son projet entreprenariale. Le cercle suisse des administratrices cherche à donner plus de visibilité aux femmes dans les conseils d’administration. Women in Digital va de son côté promouvoir l’échange de connaissances au sein des métiers du digital. Business and Professional Women va défendre les intérêts des femmes actives.

Dans les outsiders, nous pouvons aussi mentionner les espaces de coworking. Véritables agrégateurs d’entrepreneurs de tout bord, ils mettent régulièrement en place des rendez-vous de networking en place pour favoriser les échanges et synergies. Ainsi le WorkHub organise un cycle entrepreneurs une fois par année à Vevey. Work’n’share propose prochainement un coding bootcamp alors que Gotham organise des Digital Lunch.

Vous l’aurez remarqué, il y a pléthore d’offres en la matière. La question est donc de savoir lesquelles choisir. Notre conseil est de se limiter dans le nombre de réseaux dans lesquels vous êtes actif. Une fois le choix réalisé, il faut s’engager activement dans la vie du réseau: participer aux rencontres, soutenir les initiatives et prendre part à la vie publique du club. Il faut avant tout arriver avec la volonté de partager et de s’inspirer avant de signer des contrats. Dans un monde de plus en plus digital, ces rendez-vous ont de plus en plus la côte. Alors n’hésitez plus: bon networking !

 

Pour approfondir le sujet, retrouvez les articles de notre dossier “Personal Branding”

Comment faire du bon networking ?

Tout savoir sur LinkedIn

Etre sa propre vitrine